Sally Rooney

Sally Rooney
Où es-tu monde admirable?
Traduit par Laëtitia Devaux
Éditions de l’Olivier
Illustration Henn Kim

Sally Rooney est un phénomène. Après « Conversations entre amis » et « Normal People », la jeune autrice irlandaise le prouve encore avec « Où es-tu monde admirable ? ». 
Les chroniques vont être nombreuses sur ce livre, je n’en doute pas. Les éloges aussi. Sally Rooney est l’écrivaine d’une génération désabusée, sans illusions. 

Dans ce troisième roman, Alice, jeune autrice à succès, quitte Dublin pour s’installer dans une grande maison isolée. Grâce à une application de rencontres, elle fait la connaissance de Félix, jeune homme bourru et employé d’usine. La meilleure amie d’Alice, Eileen reste dans la capitale et renoue avec Simon, un ami d’enfance introverti. Les deux amies vont échanger par mails sur leur quotidien, sur des questions existentielles à propos de leur place dans le monde, sur la nature des relations humaines, la maternité, le sexe et l’amour. 

Vous me direz que tout ceci est banal. Certains insisteront sur le fait que Sally Rooney écrit toujours le même livre. Mais le propre de l’art est de se répéter. Un artiste ne traite que de ses obsessions. Elles vont évoluer, mais finalement les sujets restent les mêmes. Pour moi, ce n’est pas une critique négative. Au contraire. Sally Rooney peint une génération. Et il est essentiel d’avoir des artistes qui pointent les effets du contemporain. D’autres diront que ces questions sont celles de bobos blancs ou d’une générationfavorsée. Mais ce débat, pour moi, n’a pas lieu d’être. Rooney peint son entourage avec amour sans rester dans une tour d’ivoire. Et elle réussit sans apitoiement à nous faire pénétrer dans le quotidien de ces jeunes gens aux questionnements universels. 


Sally Rooney
Copyright Stéphane Lecomte

Alice est une écorchée. Elle a réussit dans le monde littéraire, mais pourtant elle a subit une grande dépression qui a entrainer son hospitalisation. Elle s’interroge sur tout, tout le temps. Elle est froide, clinique comme l’écriture de Sally Rooney. Qui, actuellement, n’est pas victime des mêmes symptômes quand on regarde autour de soi ? En parlant d’elles, les deux amies évoquent le monde et ses dérives. Et elles parlent finalement des paradoxes de la vie. On sent qu’une envie de refaire le monde a été présente à une époque, mais la lassitude à pris le dessus. Ce n’est pas un roman dépressif, c’est un roman contemporain, un roman qui traite de la perte de repères alors que le monde fonce droit dans le mur.

En France, nous avons le talentueux Orelsan qui traite, avec ses mots, sa poésie et son phrasé si distinctif, de la désillusion et du désenchantement. Sally Rooney, dans une autre veine, avance et maintient cette ligne avec maturité. Comment faire face à cette désillusion qui nous guette? Sally Rooney ne propose pas des réponses immédiates comme des règles de vie à suivre à la lettre. Mais elle crée une œuvre et la création est une des réponses, je pense. Après des échanges amoureux un peu longs à mon sens, les héroïnes vont se découvrir une nouvelle voie pour s’épanouir enfin et résister. Jusqu’au prochain épisode?

Comme dans « Normal People », les personnages sont le reflet d’un ensemble d’individus qui se cherchent pour mieux vivre. La quête est sans fin, très certainement, mais cela ne freine en rien la réalisation d’une œuvre contemporaine et la confirmation que Sally Rooney est l’autrice de notre époque.


Une réponse à “Sally Rooney – Où es-tu monde admirable”

  1. […] en parlent aussi : Lili et la vie. Animal lecteur. Sheppard. 1000 et 1 livres. Charlotte Parlotte. Booksn’joy. Lettres d’Irlande et […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :